L’Agenda de l’Ariège
Cliquer pour voir
AGENDA de l'Ariège
A Saverdun, pour croquer Bio, bel & bien bon
Cliquer ICI
Derniers sujets
» Recherche terres pour installation
Jeu 31 Aoû - 5:53 par jean luc

» Oeufs contaminés; communiqué de la Conf
Jeu 31 Aoû - 5:35 par jean luc

» Restaurant à reprendre
Mer 30 Aoû - 13:07 par jean luc

» cherche terrain agricole
Mer 30 Aoû - 12:59 par jean luc

» Cherche un lieu:loger sur une exploitation
Mer 30 Aoû - 12:56 par jean luc

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Le sexisme refleurit!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le sexisme refleurit!

Message par jean luc le Dim 22 Mai - 7:16


Nous le rappelons : le viol et la tentative de viol sont des crimes.

Depuis une semaine, nous sommes abasourdies par le déferlement quotidien de propos misogynes tenus par des personnalités publiques, largement relayés sur nos écrans, postes de radios, lieux de travail comme sur les réseaux sociaux.
Nous avons eu droit à un florilège de remarques sexistes, du "il n'y a pas mort d'homme" au "troussage de domestique" en passant par "c'est un tort d'aimer les femmes ?" ou les commentaires établissant un lien entre l'apparence physique des femmes, leur tenue vestimentaire et le comportement des hommes qu'elles croisent.

Nous sommes en colère, révoltées et révoltés, indignées et indignés.


Nous ne savons pas ce qui s'est passé à New York samedi 14 mai mais nous savons ce qui se passe en France depuis une semaine. Nous assistons à une fulgurante remontée à la surface de réflexes sexistes et réactionnaires, si prompts à surgir chez une partie des élites françaises.

Ces propos illustrent l'impunité qui règne dans notre pays quant à l'expression publique d'un sexisme décomplexé. Autant de tolérance ne serait acceptée dans nul autre cas de discrimination.

Ces propos tendent à minimiser la gravité du viol, tendent à en faire une situation aux frontières floues, plus ou moins acceptable, une sorte de dérapage. Ils envoient un message simple aux victimes présentes et futures : "ne portez pas plainte".
Nous le rappelons : le viol et la tentative de viol sont des crimes.

Ces propos prouvent à quel point la réalité des violences faites aux femmes est méconnue. De la part d'élites qui prétendent diriger notre société, c'est particulièrement inquiétant. 75 000 femmes sont violées chaque année dans notre pays, de toutes catégories sociales, de tous âges. Leur seul point commun est d'être des femmes. Le seul point commun des agresseurs, c'est d'être des hommes.

Enfin, ces propos font apparaître une confusion intolérable entre liberté sexuelle et violence faite aux femmes. Les actes violents, viol, tentative de viol, harcèlement sont la marque d'une volonté de domination des hommes sur le corps des femmes. Faire ce parallèle est dangereux et malhonnête : ils ouvrent la voix aux partisans d'un retour à l'ordre moral qui freine l'émancipation des femmes et des hommes.

Les personnalités publiques qui véhiculent des stéréotypes qu'on croyait d'un autre siècle insultent toutes les femmes ainsi que toutes celles et ceux qui tiennent à la dignité humaine et luttent au quotidien pour faire avancer l'égalité femmes - hommes.

Cet appel contre le sexisme est initié par les associations Osez le féminisme, La Barbe et Paroles de femmes. Il regroupe une dizaine d'associations et plus de 1 000 signataires.

jean luc
Admin

Date d'inscription : 22/01/2008
Localisation : 09700 Saverdun

Voir le profil de l'utilisateur http://echo-saverdun.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Présomption d'innocence sans présomption symétrique de victimité (et réciproquement) n'est que ruine de l'âme

Message par olivier le Mar 24 Mai - 6:10

Irène Théry, directrice d'études à l'EHESS (Ecole des hautes études en sciences sociales), vient de signer dans le journal LeMonde une tribune qui me semble essentielle. Madame Théry parle de "présomption de véracité" à propos du récit de la jeune femme du Sofitel de New-York. Dans des échanges avec des amis, je parlais de "présomption de victimité". Je trouve que "victimité" est un mot davantage symétrique à "innocence" que "véracité". Car la présomption d'innocence est aussi une présomption de véracité, il n'y a donc aucune raison à attribuer préférentiellement le tag "véracité" à l'un ou à l'autre. La formule retenue par Madame Théry me semble donc maladroite, ce qui n'enlève rien à l'intérêt de sa réflexion, que je trouve fondamentale.


Il est vrai que pour un être humain qui a été violé (femme ou homme), la crainte d'être considéré comme un menteur/une menteuse est d'autant plus aigü que bien souvent, les viols ne laissent pas de traces visibles, montrables aux autres en tant que preuves. S'ajoute à cela le fait que le viol constitue une violence méprisante extrêmement profonde, très intérieure, qui entre au plus profond de l'être. Ceci peut conduire à vouloir renforcer cette présomption de victimité, pour compenser cette absence de traces et rendre compte de la violence abominablement élevée. Cependant, sur le plan théorique, je ne pense pas que ce droit à la présomption de victimité doivent être placé au dessus de celui du droit à la présomption d'innocence, même dans le cas d'une affaire de viol.


Ce qui est très problématique, en revanche, c'est que les personnes très riches peuvent se payer les meilleurs avocats, les meilleurs détectives, voir les meilleurs cabinets de communication, ce que ne peuvent pas faire les personnes qui ont des revenus modestes. Cette situation est très injuste, et de mon point de vue inadmissible. Dans un souci d'égalité des droits théoriquement garantis à chaque être humain, je pense que dans les affaires criminelles, accusé et victime présumée devraient avoir le droit chacun à un avocat nommé d'office, tiré au sort. Et à un autre avocat, différent, quand l'affaire passe en appel.



Cette situation injuste, entre d'un coté un homme très riche * capable de se payer les meilleurs avocats, et de l'autre une femme qui galère pour payer les études à sa fille, m'a conduit personnellement à prendre parti pour la jeune femme du Sofitel. Entre un puissant (et en l'occurence un hyper-puissant) et un faible, je prendrai toujours parti pour le plus faible. Et ceci a fortiori quand des intellectuels "de gauche", qui se croient humanistes mais qui passent en réalité leur temps à se masturber sur leur statut social, versent dans ce que Madame Théry qualifie à très juste titre des insanités.

Dans l'affaire du Sofitel de NY, il y a trois difficultés supplémentaires:

1 - DSK incarnait, pour beaucoup de français, l'espoir d'une sortie du sarkozysme, les 5 années de sarkozysme ayant été insupportables pour une bonne partie d'entre eux. Leur première réaction a été de sombrer dans le déni (via la théorie du complot), un déni qui leur a permis de digèrer le choc durant les premiers jours post-traumatiques. Cela se comprend.

2 - Une bonne partie des français a souvent tendance à croîre que leur pays est le centre du monde, que la France est un modèle universel, et a du mal à concevoir que la justice puisse fonctionner de manière différente dans d'autres pays. Même si bien souvent ils ne connaissent strictement rien à l'histoire du droit pénal dans le pays en question, aux raisons socio-culturelles qui ont conduit à l'émergence de ces pratiques (y compris la pratique dite du perp walk), ils ont du mal à accepter qu'il puisse exister d'autres pratiques, d'autres environnements culturels, d'autres façons de penser le monde.
3 - Il existe en France un anti-américanisme primaire, aussi idiot que stérile, et qui est en fait lié au point 2. Et il existe aussi symétriquement un "anti-frenchisme" aux USA, tout aussi primaire, idiot et stérile. La réaction des grands journaux américains, anglais et australiens suite aux propos indécents de quelques intellectuels français "de gauche" était cependant, à mon avis, parfaitement justifiée.

- Olivier sur Objectif Terre des Hommes

olivier
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum