L’Agenda de l’Ariège
Cliquer pour voir
AGENDA de l'Ariège
A Saverdun, pour croquer Bio, bel & bien bon
Cliquer ICI
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


l’une des plus grandes serres de tomates de France en projet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l’une des plus grandes serres de tomates de France en projet

Message par jean luc le Lun 17 Nov - 7:42

Quelle agriculture voulons-nous? et quelle alimentation?

27 millions d’euros sont investis pour exploiter 17 hectares près de l’incinérateur actuel à Echillais


     
Le SIL (Syndicat intercommunautaire du littoral) a signé hier soir un protocole d'accord pour fournir de la chaleur aux Jardiniers charentais, une société qui va créer l'une des plus grandes serres de tomates hors sol de France. Juste à côté de l'incinérateur actuel et de la base aérienne de Rochefort/Saint-Agnant.
Les porteurs du projet de serres sont trois associés en plus d'un ingénieur industriel : la société Chambertin, dirigée par Jean-Pierre Chambet, le président d'ECBL (l'une des plus importantes entreprises du BTP de la région, avec 130 salariés, qui est basée à Rochefort) ; Thomas Cardon, un exploitant agricole producteur de noisettes sur 40 hectares, et la société hollandaise A + G Van Den Bosch. Cette dernière est déjà spécialisée dans les tomates hors sol, avec 30 hectares cultivés aux Pays-Bas.

« Un projet décisif »

C'est une « réflexion pour mieux utiliser les énergies fatales » qui a conduit à ce projet de cultiver des tomates, « un gros consommateur d'énergie », souligne Jean-Pierre Chambet, pour qui les controverses entourant le futur centre de traitement des ordures ne sont pas un frein, « autrement, on n'avance jamais ».
Contestée très vivement par l'association PRA (Pays rochefortais Alert'), la construction autorisée - mais qui a fait l'objet de recours juridiques - du futur incinérateur a été au contraire un argument déterminant dans le lancement du projet. « Nous n'avions que trois ou quatre ans de pérennité avec l'actuel incinérateur, alors que nous partons sur un engagement de douze à quinze ans », a plaidé M. Chambet. 50 % du chauffage seront fournis par le centre d'aujourd'hui, via l'utilisation de l'énergie revenant de la base aérienne, l'autre moitié étant fabriquée l'hiver par cogénération. « Un projet décisif qui fera venir le gaz de ville au sud du fleuve Charente », a approuvé Vincent Barraud, président du SIL.

150 emplois créés

Au total, 44 hectares de terres agricoles vont être acquis par Les Jardiniers charentais et 17 hectares, dans un premier temps, seront construits sous forme de serres de six mètres de haut. Huit autres hectares supplémentaires sont en option tandis qu'un bâtiment de 5 000 mètres carrés, destiné notamment au conditionnement, va sortir de terre.
Question emploi, environ 150 salariés, dont 60 % en CDI, seront recrutés. « Des emplois de pointe, mais aussi sans qualification », poursuit le PDG d'ECBL alors que le président de l'Agglo de Rochefort, Hervé Blanché, a rappelé que « 6 919 chômeurs étaient inscrits à Pôle emploi à l'échelle de l'agglomération, un chiffre en hausse de 59 % par rapport à 2008 ».
Les quelque 9 000 tonnes de tomates produites à l'année (50 tonnes expédiées par jour) seront destinées au marché français, notamment pour la grande distribution. « 60 % sont déjà vendues », assure M. Chambet, qui a multiplié les arguments écologiques, comme la « limitation des transports et de l'exposition au froid », alors que 40 % des tomates consommées en France sont importées.
Les promoteurs espèrent que la première plantation sera effectuée le 15 novembre 2015, sinon il faudra attendre une année.
Issu de http://www.sudouest.fr/

jean luc
Admin

Date d'inscription : 22/01/2008
Localisation : 09700 Saverdun

Voir le profil de l'utilisateur http://echo-saverdun.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum